IPAG intègre la programmation et l’algorithmique !

Ipag

Aujourd’hui, le code est au cœur de notre système. Accuser des lacunes dans la programmation, c’est perdre en liberté et en marge de manœuvre. Si l’on reprochait aux établissements de formation supérieure ma négligence de l’enseignement des langues étrangères et particulièrement l’anglais, c’est le code informatique qui se voit aujourd’hui relégué au second plan, et ce sont les lauréats qui trinquent. C’est dans ce contexte que l’IPAG Business School a annoncé l’intégration du code informatique dans ses cursus !

Une initiative en or !

Afin de répondre aux nouveaux enjeux du monde numérique, l’IPAG offre à ses étudiants des cours de programmation, afin qu’ils puissent disposer d’une plus grande marge de manœuvre en gestion et management, en créant par exemple des logiciels ou des applications sur-mesure. « L’objectif n’est pas de faire de nos étudiants des petits génies de l’informatique, nous sommes toujours une école de commerce, mais plutôt d’éduquer leurs cerveaux à cette pensée numérique pour qu’ils soient capables de comprendre ce nouveau monde qui les entoure, capables d’être compétitifs et en mesure de devenir des acteurs responsables et pas des spectateurs passifs » explique Astrid Bonnet, coordinatrice numérique de l’IPAG.

De l’algorithme à la programmation….

Avec la déferlante du numérique, la maîtrise ne serait-ce que de la base de la programmation informatique devient essentielle, à fortiori dans les métiers qui exigent l’analyse de données pour la prise de décision.
Les étudiants en 2e année bénéficieront de l’initiation à la programmation via un cours obligatoire partagé entre des cours magistraux et travaux pratiques afin de permettre aux étudiants de manier l’outil informatique. Ce cours s’articule autour de deux parties complémentaires : l’algorithmique et la programmation. Au final, les étudiants seront capables de créer les algorithmes nécessaires à la programmation afin de créer un site web ou une page internet.

Trouver une
école de commerce

Réagissez