Bachelor Day test

Se former dans l’environnement, un secteur plein d’avenir

gestion et protection de la nature

La nature joue un rôle très important dans l’équilibre de notre environnement et dans la création de richesse économique. Tout en profitant d’elle pour satisfaire nos besoins, nous devons veiller à une bonne gestion des espaces naturels et à la protection de la richesse écologique.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses formations développées autour de la protection de la nature, un secteur plein d’avenir avec de réels débouchés et opportunités de carrières. Découvrez l’une d’entre elles : le BTS A Gestion et Protection de la Nature.

Qu’est ce qu’un BTS A GPN ?

Le BTS A en gestion et protection de la nature est le plus souvent proposé dans les grandes écoles spécialisées dans l’environnement. Le parcours est en général complété par 3 à 4 mois de stage en entreprise et l’admission se fait par la voie classique : dépôt de dossier de candidature suivi parfois d’un entretien de motivation.

A qui s’adresse la formation ? Essentiellement aux titulaires de Bac S, STL, STAV ou d’un bac Pro Gestion des milieux naturels et de la faune. Au cours de cette formation, l’on retrouve bien évidemment les modules généraux d’un BTS (économie et droit, Anglais, traitement de l’information…) et des enseignements professionnels et spécifiques à la filière (aménagement des espaces naturels, gestion de la nature, animation des publics,…). Les appellations des modules peuvent changer d’une école à une autre mais le contenu et le contexte restent les mêmes. Cette formation peut se faire en tout ou en partie en alternance.

Que faire après un BTS A GPN ?

Le titulaire d’un BTS A GPN est un professionnel polyvalent qui participe à des projets de préservation ou de restauration des richesses écologiques. Il sensibilise le public à la nature et à l’environnement en plus de développer l’économie locale. Il peut donc travailler dans l’animation nature, dans la gestion et la promotion des activités nature. En tout, ses connaissances en agronomie, sylviculture, aquaculture, cynégétique, paysage…, lui permettent d’inventorier le patrimoine naturel et de proposer des solutions d’aménagement et de gestion des espaces naturels. Il peut prétendre à des métiers tels que :

  • Technicien (ne) de chantier ;
  • Technicien(ne) surveillance ;
  • Animateur (trice)/ éducateur (trice) ;
  • Garde (chasse, pêche, littoral, rivière, parc nationaux).

Il peut également poursuivre ses études, par exemple, en licence professionnelle dans l’une des spécialités du domaine.

Trouver une
école de commerce

Réagissez