Bachelor Day test

Série Made in France : Zéro-Gâchis

Le 14 August 2013 par Sébastien

Zero Gachis - cover

La jeune start-up bretonne Zéro-Gâchis, regroupe les produits de consommation dont la date limite approche. Elle s’associe alors à des supermarchés pour faire des offres avantageuses pour les deux parties.
Tout le monde y gagne : Moins de gâchis pour les magasins et de bonnes économies pour les particuliers. Zéro-Gâchis - logo

L’équipe se compose de deux frères, Christophe (co-fondateur) et Paul-Adrien Menez (président et co-fondateur), et d’un de leurs amis d’enfance Nicolas Pieuchot (directeur technique et co-fondateur). Cette entreprise en plein développement agrandit actuellement l’équipe avec un senior de la grande distribution  et un salarié en CDD (Tony Cois – développeur mobile)

Interview avec Christophe Menez, étudiant à France Business School Brest, Co-fondateur Zéro-Gâchis.

Présentes toi en quelques mots ? (Ta formation, ton parcours et tes expériences)

Bonjour !

Je suis Christophe Menez, j’ai 23 ans, je suis étudiant à FBS-Brest (anciennement ESC Brest) en Master 2. J’ai co-fondé Zéro-Gâchis il y a plus d’un an après quelques premières expériences professionnelles dans l’immobilier, la gestion et la vie associative. Depuis plusieurs années, je veux entreprendre. J’ai choisi de maximiser mes expériences professionnelles via un BTS Professions Immobilières à Brest avant de rejoindre l’École Supérieure de Commerce de cette même ville.

Etait-ce un projet qui t’était cher au cœur depuis longtemps, ou l’idée s’est-elle formée plus tard ?

L’envie d’entreprendre est née il y a longtemps. Avec mon frère et un ami d’enfance, nous avions failli franchir le pas de la création à plusieurs reprises mais il manquait toujours quelque chose à nos différentes idées… il manquait du sens, de la passion autour d’un projet fort. Et… c’est naturellement que nous nous sommes plongés sur Zéro-Gâchis. L’idée est de lutter contre le gaspillage alimentaire dans la grande distribution en proposant des solutions pour diminuer ce gâchis. Aujourd’hui nous avons développé un service permettant aux consommateurs de savoir quels sont les magasins qui pratiquent des démarques (entre -30 et -70%) sur des produits arrivants proche de leur date limite de consommation (J-1, J-6..). Le consommateur peut savoir où se rendre grâce à notre site internet www.zero-gachis.com et trouvera tous ces bons produits dans des corners installés dans nos magasins partenaires. Il y a une double dimension sociale : la lutte contre le gaspillage alimentaire et l’amélioration du pouvoir d’achat via des économies.

Comment s’est lancé le projet ? (formation de l’équipe, où et comment vous avez trouvé du soutien, connaissiez-vous des gens dans le milieu des chaînes de supermarché…)

Le projet s’est lancé sur les chapeaux de roues ! Mon école de commerce, en association avec Produit En Bretagne nous ont incubé dans leurs locaux et apporté réseaux et conseils. Nous avons tout de suite était très bien entourés et l’écosystème Breton a été très favorable pour booster avec nous l’idée. On pensait que les portes allaient être difficiles à ouvrir… et nous nous étions trompés. Aucun des 3 co-fondateurs ne vient d’une famille d’entrepreneurs, on a tout découvert en le faisant et c’est passionnant. On a cherché à très vite s’entourer de personnes d’expérience et gagner en visibilité via des concours d’entrepreneuriat afin de pallier à nos carences.

Nous n’étions pas non plus très familiers avec le monde de la grande distribution mais plusieurs acteurs se sont montrés très favorables à tester notre concept ! On a beaucoup travaillé pour leur apporter un produit intéressant. Maintenant, ce sont nos meilleurs porte-parole ;-)

A l’heure d’aujourd’hui, où en êtes-vous ? Combien de supermarchés vous suivent. Avez-vous une idée (peut-être chiffrée) des économies faites sur le gaspillage ?

Aujourd’hui nous sortons de notre phase de test. Nous avons testé le concept sous tous ses angles avec 4 magasins près de Brest. Nous arrivons à diviser par deux le gaspillage alimentaire chez elles et ce chiffre tend à s’améliorer. Nous avons également mis en place une solution technique permettant de rendre simple notre processus auprès des magasins.
Nous venons de commercialiser le concept à 4 nouveaux magasins et discutons avec plusieurs autres – ainsi que certaines chaines au niveau national.
Concernant les bénéfices du service, les Zéro-Gâcheurs (membres de la communauté Zéro-Gâchis) ont sauvé des dizaines de tonnes de produits frais en profitant de plusieurs dizaines de milliers d’euros d’économies.
De façon très concrète, si nous prenons un hypermarché partenaire : le Centre E.Leclerc de Landerneau, nous devrions arriver à 250 000 produits vendus et 30 tonnes de fruits et légumes sauvés sur une année.

Quels sont les projets futurs pour Zéro-Gâchis ?

Maintenant que le concept est testé et validé, nous allons essayer de proposer le service partout en France en s’associant à de nombreux magasins.
Nous allons également continuer d’innover sur le processus technique nous reliant aux distributeurs, sur de nouveaux services à proposer, sur une nouvelle interface web etc.

Nous lançons également notre application mobile très bientôt et nous comptons sur vous pour nous aider dans cette belle mission de réduction du gaspillage ! Vous serez tous sollicités ! Un appel au vote sera lancé ! On vous en dit plus prochainement !

A très bientôt !

 

Cette start-up innovante est donc prête à s’agrandir pour permettre aux non-bretons d’éviter le gaspillage massif de nos supermarchés.

Retrouver toutes leurs actualités sur leur page Facebook ou sur www.zero-gachis.com

 

Vous êtes un entrepreneur français et voulez partager votre projet ou raconter votre histoire? Contactez-nous!

Trouver une
école de commerce

Réagissez