Bachelor Day test

Mutualisation des services pour les écoles de commerce

Le 8 October 2014 par Sébastien

Mutualisation

A défaut de fusionner, les écoles de commerce s’organisent désormais entre elles pour mutualiser leurs services. Un vrai win-win pour les étudiants et les écoles. Point sur cette nouvelle forme de coopération.

La mutualisation : qu’est-ce que c’est ?

En mettant de côté le fait que les écoles de commerce sont concurrentes, elles arrivent dernièrement à mutualiser leurs services pour faciliter avant tout les démarches pour les étudiants. Les frais de dossiers pratiqués sont moins élevés. Cela divise leur charge de travail et limite les coûts de gestion de service. Etudiants et écoles s’y retrouvent.

A la différence de la fusion qui implique :

  • une vision commune,
  • un partenariat fort
  • et la mise en commun parfois laborieuse de toutes les ressources avec dans certains cas un divorce parfois douloureux, la mutualisation dans une moindre mesure permet en cas d’échec de se séparer sans trop de dégâts.

 

Ouvrir des passerelles entre les programmes et les écoles, avoir le même concours d’entrée, ou créer une formation commune sont les avantages que peuvent apporter une mutualisation. Un modèle gagnant-gagnant qui profite à chacun.

Les exemples récents de mutualisation

Ainsi, on recense dernièrement des initiatives à souligner comme :

  • La Montpellier Business School qui rejoint l’alliance entre l’EM Strasbourg et l’ESC Rennes afin de proposer un concours commun à la BCE (Banque commune d’épreuve),
  • WIS, la web international school qui a ouvert à la rentrée 2014, mariage entre l’IDRAC, l’EPSI, Sup de Com’ et l’IFAG,
  • L’EM Normandie, l’ESC Dijon et Grenoble EM en proposant à leurs étudiants de renforcer leur formation en mettant à leur disposition les spécialisations des autres écoles.
  • Ou encore ESAM, l’ICD, l’IDRAC et l’ISTEC qui se sont réunies autour de Concours Team pour proposer un concours de sélection commun.

Trouver une
école de commerce

Réagissez