Bachelor Day test

Le marché de l’art version 2014 avec l’EDHEC

Le 16 May 2014 par Sébastien

46_edhec

Le monde de l’art et de la culture n’a pas pris une ride. Plébiscité, il est même en passe de devenir l’un des domaines favoris des étudiants ambitieux. Forte de ce constat, l’EDHEC peut se féliciter d’avoir anticipé ce regain d’intérêt pour l’économie créative en instituant son master of science in creative business. En accompagnant les étudiants dans leur quête d’être formés au métier le plus proche de leurs aspirations, cette école de commerce fait mouche auprès des professionnels du secteur qui peinaient à trouver une réponse à leurs besoins immédiats. Tour d’horizon d’un diplôme qui n’a pas fini de faire parler de lui.

La culture à l’ère des nouveaux médias

A l’heure du digital, d’internet et de la mondialisation, les petites structures artistiques sont bien obligées de s’offrir une gestion digne des grands industriels pour répondre aux exigences actuelles et s’aligner sur la concurrence qui fait rage dans ce milieu élitiste.

Qu’il s’agisse des domaines :

  • du management,
  • de la finance,
  • de l’éthique,
  • du leadership,
  • de sa présence sur la Toile en général et
  • de sa réputation sur les réseaux sociaux en particulier,

le diplôme de l’EDHEC s’affiche comme étant la proposition la plus adéquate pour les prétendants aux cercles des arts, du divertissement et de l’innovation socio-culturelle.

L’art se capitalise

En apprenant à percevoir les nouveaux enjeux des entreprises, en se spécialisant dans le domaine de l’art tout en véhiculant une dynamique de changement, ces nouveaux managers de la culture vont pouvoir intervenir au niveau international par la création, l’initiation et la propagation de nouvelles pratiques.

Un diplôme qui tombe à point nommé dans une société en pleine croissance où la culture reprend enfin ses droits. Il s’impose comme un modèle entrepreneurial innovant et en phase avec son temps.

Trouver une
école de commerce

Réagissez