Bachelor Day test

France Business School ouvre des campus à Pékin et à Shanghai

Le 28 January 2014 par Sébastien

logo_FBS_paysage

De nouveaux campus à Pékin et Shanghai… Rien que ça ! Interview de Benoît Anger, le directeur de la communication de France Business School. Cette dernière est une école issue des fusions de l’ESCEM Tours Poitiers, l’ESC Amiens, l’ESC Brest et l’ESC Clermont.

 

grande_image_3022

Pourquoi ouvrir un campus à Pékin et à Shanghai ?

Dans notre projet initial, nous souhaitions nous implanter dans un des pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), une zone qui connaît une forte croissance et qui possède grandes perspectives d’avenir. Parmi les pays cités, la Chine est incontestablement le pays le plus actif en terme de développement économique, et en particulier de rachat d’entreprises. La récente montée des acquisitions  de firmes africaines témoigne de cette dynamique.

Pour nos étudiants, c’est l’occasion de développer un nouveau mode de pensée, de management. La Chine s’ouvre depuis quelques années au monde occidental. Il est ainsi primordial d’intégrer les différentes facettes culturelles et d’apprendre à collaborer avec des cadres chinois.

 

 

Pourquoi une ouverture en septembre 2014 ?

Dans un contexte de plus en plus mondialisé, nous marquons un acte fort. France Business School s’engage, à travers son cursus, à permettre aux étudiants de connaître des expériences internationales. Ainsi des stages et des voyages sont proposés chaque année par l’école.

 

 

Allez-vous travailler avec des partenaires sur place ?

Il y aura d’un côté des programmes indépendants et d’un autre côté des doubles diplômes avec des partenaires locaux. L’idée, c’est de faciliter le brassage avec les étudiants chinois et étrangers présents en Chine. De quoi former des managers responsables et entreprenants ayant une vision globale du développement de l’Asie.

 

 

Quels cours vont suivre vos étudiants ?

Les étudiants de 2ème année du programme master et ceux de la 3ème année du Bachelor en management international, auront la possibilité de poursuivre leur scolarité en Chine. Ils étudieront les mêmes cours que leurs camarades des campus français. Ces derniers devront obligatoirement apprendre le chinois dés la rentrée prochaine.

 

Allez-vous créer de nouvelles spécialisations ?

La spécialisation entrepreneuriat des campus français de FBS, pourra désormais être enseignée en Chine. Nous réfléchissons également dans un futur proche à créer d’autres spécialisations sur place.

 

 

Quels sont vos projets futurs en terme de développement international ?

Nous nous penchons actuellement sur la réalisation de partenariats avec des universités africaines. Ceci s’explique par une volonté de créer des liens avec un continent qui possède un fort passé colonial avec la France. Nous voulons même aller plus loin en intégrant la Chine dans ces partenariats. L’objectif est que les étudiants français, chinois et africains puissent circuler entre les trois régions.

L’Inde serait également une autre option étudiée. Le pays possède un gros potentiel de croissance économique et comme la Chine, les entreprises du monde entier s’y précipitent pour profiter de leur savoir faire technique. Dès 2016/2017, un projet concret devrait voir le jour.

 

Découvrez également sur Mon école de commerce, l’interview du nouveau directeur de l’EDC Paris Business School, Jean-Marcel Jammet.

 

 

 

Trouver une
école de commerce

Réagissez