Bachelor Day test

L’ESC Dijon invente la « proximité internationale »

Le 12 March 2013 par Sébastien

School of Wine and Spirits Business

C’est une véritable petite révolution qui va avoir lieu à la rentrée 2013. En effet, l’ESC Dijon continue d’évoluer avec intelligence en lançant une « school of wine and spirits business ». Une nouveauté qui illustre bien le raisonnement global d’une école qui s’adapte non seulement au marché mondial mais aussi aux caractéristiques locales.

De la « proximité internationale » en quelque sorte. Cette figure de style s’appelle un oxymore et traduit bien le caractère exceptionnel de ce concept. L’établissement tire déjà profit de son emplacement géographique pour proposer une formation, avec la crédibilité évidente qui en découle, celle des Masters spécialisés dans le commerce du vin. Une région comme la Bourgogne est avant tout connue à l’international pour la qualité de son « Nectar des Dieux ».

Dès lors l’idée d’aller dans ce sens en formant localement des étudiants capables par la suite d’œuvrer dans ce domaine a fait son chemin. À la rentrée 2012 ce programme atypique dispensé en anglais avait attiré 25 étudiants de 14 nationalités différentes. Une belle victoire qui a entraîné l’envie de voir plus loin.

Création de la « school of wine and spirits business ».

Nul doute que le succès sera de nouveau au rendez-vous avec cette « school of wine and spirits business ». Le directeur Jérôme Gallo entend bien s’entourer de spécialistes de la question. Des professeurs capables de passer en revue les thèmes inhérents au vin. De la confection en passant par la commercialisation. Ce secteur d’activité est tellement atypique que la formation doit être complète.

La France est réputée pour la qualité et la diversité de sa production. Dijon est l’un des fiefs majeurs. Dès lors une fois diplômés, les étudiants auront moins de difficultés à trouver un travail sur place qu’ailleurs. D’autres départements viticoles comme la Gironde pourraient aussi être une terre d’accueil professionnelle.

Le vin une valeur sûre

Si commercialement la période n’est pas évidente, il faut reconnaître que la vente de vins reste une valeur sûre. Voilà pourquoi l’idée de proposer des formations de ce type est tout simplement géniale. Tellement évidente que personne n’y a jamais pensé. L’ESC Dijon montre ainsi une réactivité digne d’éloges. Nombreux sont ceux qui parlent sans agir. L’établissement basé à Dijon a su utiliser la crédibilité locale pour tendre vers l’international.

Un coup de maître. Surtout lorsque l’on sait que le premier endroit au monde où on vend des vins et spiritueux est Hong Kong. Inutile de préciser la puissance financière du marché asiatique pour crédibiliser des diplômes qui ont donc tout pour plaire. Pourquoi aller chercher loin une solution que l’on a sous la main ?

 

Crédit photo : lesgourmands2-0.com

Trouver une
école de commerce

Réagissez