Bachelor Day test

Organisation: les écoles de commerce ne savent plus où donner de la tête !

Le 16 October 2014 par Sébastien

Travailler ensemble

L’actualité des écoles de commerce est assez mouvementée en ce début d’année. La principale interrogation étant : est-il préférable de fusionner et de mettre toutes ses ressources en commun ou de mutualiser celles-ci ? Un début de réponse à cette question commence à s’esquisser et permet d’y voir un peu plus clair.

 

La fusion : bonne ou mauvaise idée ?

Les dernières fusions en date n’ont pas été à la hauteur des enjeux que les écoles concernées s’étaient fixées. Dernièrement, démission ou renvoi étaient à l’ordre du jour, et on ne compte pas moins de trois projets de fusion mis à mal. Ainsi, on apprend qu’Edouard Husson de l’ESCP Europe a été remercié, que la France Business School n’est plus et que Bernard Belletante a quitté son poste de directeur de Kedge.

Des projets récents, des fusions ambitieuses sur le papier auraient pu permettre aux écoles :

  • de se renforcer,
  • de monter dans les classements,
  • et d’avoir plus de moyens.

Il semblerait que la difficulté de mettre toutes les ressources en commun, de convaincre le personnel administratif et le corps professoral des bienfaits de celle-ci, ou tout simplement de travailler ensemble vers un même objectif ait échoué dans ces cas précis. C’est pour cette raison précise que certaines écoles s’orientent désormais vers la mutualisation.

 

La mutualisation ou comment s’associer tout en restant libre.

L’autre actualité est la mutualisation des business schools de Rennes, Strasbourg et Montpellier. Cette mutualisation éclaire sur cette forme d’association qui a de plus en plus de succès auprès des écoles de commerce comme la mise en commun des concours d’entrée, l’échange d’élèves dans le cadre de programmes, ou encore des passerelles au niveau des différentes formations, ou la création de cursus.

Ce type de partenariat semble convenir à plusieurs écoles. Il s’agit pour elles d’être complémentaires, tout en gardant leur propre identité et surtout sans prendre le risque de tout perdre. Un échange bénéfique qui pour le moment ne montre que des avantages.

 

Crédit photo: Dynamique Mag

Trouver une
école de commerce

Réagissez